Un projet destiné à faire évoluer le statut de l’animal

Marine Neveux
| 23.05.2014 à 11:12:08 |
©

Déposée le 29 avril dernier à l’Assemblée nationale, la proposition de loi de la députée Geneviève Gaillard (T 72) vise « à établir la cohérence des texte en accordant un statut juridique particulier à l’animal ».

Ce texte, en gestation depuis plusieurs semai­nes, était attendu. Il constitue un pas important dans la réflexion sur le statut de l’animal. Cette proposition émane de Geneviève Gaillard et près d’une vingtaine de députés issus de divers horizons politiques. Ce texte a pour objectif d’harmoniser le Code civil avec les autres pans du droit, en particulier avec le Code rural. Cette mise en cohérence établirait la différence entre un objet et un être vivant non humain dans la législation française. Toutefois, les auteurs précisent que l’esprit de ce texte ne consiste pas à faire de l’animal un sujet de droit.

Pour plus d’informations, voir le Supplément ASV n° 79 à La Semaine Vétérinaire n° 1586 en page 8.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...