En 1910, l’école vétérinaire d’Alfort sortait la tête de l’eau

22/02/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Crue de 1910 de l'école vétérinaire d'Alfort
© DR
C’est à partir du 23 janvier, que le directeur de l’EnvA, G. Barrier, commença à s’inquiéter, car il se souvenait des inondations de 1876 …

G. Barrier envisagea donc d’augmenter les approvisionnements, tant pour les élèves que pour l’entretien des animaux hébergés. Dès le dimanche 24 janvier au soir, le carrefour d’Alfort, c’est-à-dire l’accès à Paris par le pont de Charenton, commençait à être inondé. Des élèves n’avaient pas pu réintégrer l’école dans le temps réglementaire. Le lundi 25 janvier, le niveau de l’eau continuait à monter et le directeur envisagea le licenciement des élèves dont l’enseignement ne pouvait plus être assuré. Dès le mardi, de nombreux quartiers d’Alfortville et de Maisons-Alfort sont secourus et l’école compte rapidement plus de 300 sinistrés. Le 27 janvier, le directeur de l’école, qui habitait rue Bouley (en face de l’entrée de l’EnvA), fait partie de ces sinistrés, après avoir dû abandonner sa maison.

L’école est rapidement bondée de sinistrés et les élèves présents participent à toutes les tâches pour les aider et entretenir les animaux. Le jeudi, le ministre Ruau vient en barque à l’EnvA où il rend hommage aux efforts de toutes les personnes de l’école. Il y a alors 450 réfugiés sur le site. Le vendredi l’eau risque d’atteindre l’usine de chauffage, alors que les égouts cèdent et il n’y a plus d’eau potable. Le Dr Rothschild fait parvenir 5000 litres d’eau stérilisée et on arrive à réparer finalement, on fait bouillir l’eau et finalement, l’eau ne manquera pas... D’autres ministres viennent, des vaches et des porcs hébergés sont sacrifiés pour que la nourriture soit suffisante. Le samedi, la décrue est confirmée. Le dimanche matin, une femme a accouché d’un petit Moïse qui sera baptisé le dimanche 6 février, avec G. Barrier comme parrain ; ce sera l’occasion d’une fête.

Le samedi 12 février, les derniers réfugiés seront congédiés et le lundi 14, les élèves sont rentrés, les cours recommencent. L’EnvA est félicitée de toutes parts. Pour plus d’informations, vous pouvez lire un article dans La Semaine Vétérinaire de février (p 98-100), mais attention, il s’agit de la Semaine Vétérinaire parue en 1910 ! Alors, pour quand la crue centennale ?

Photo : L’entrée de l’EnvA pendant les crues de la Seine et de la Marne en janvier et février 1910 : des moyens de locomotion à l’EnvA peu utilisés habituellement, et des tables de dissection qui peuvent avoir un autre usage ! En fait, on attend le Ministre sur ce débarcadère improvisé.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...