Sauvetage d’un aigle pêcheur à poitrine blanche

03.07.2017 à 15:33:24 |
Haliaeetus leucogaster
© Dorothée Schiltz

Brown, est une femelle aigle pêcheur à poitrine blanche, ou Pygargue blagre, le « Haliaeetus leucogaster ».

Le rapace a été saisi chez son propriétaire pour détention illégale et mauvais traitements. A son arrivée, l’animal était maigre, léthargique, présentant de multiples plaies, et de nombreuses plumes manquantes ou arrachées. Les ailes et la queue étaient en très mauvais état. L’animal était également incapable de se tenir debout et d’utiliser ses serres. A l’examen général, il pesait 2,6 kg et avait un score corporel de 2/5. Une prise de sang ainsi qu’un écouvillon oro-pharyngé et cloacal ont été réalisés. A l’examen des plumes on peut apercevoir quelques parasites. 
L’animal a reçu un traitement médical et du liquide de réhydratation pour nourrisson lui a été administré PO. Je lui ai également donné de la vitamine B complexe en PO. Et enfin des soins locaux au niveau de ses plaies superficielles ont été réalisés.
J+24 h: Brown refuse de manger. Je la force avec du cœur de bœuf et du capelan (30 mg). Le bilan sanguin révèle une leucopénie, une hypoprotéinémie ; en revanche, l'hématocrite est dans les normes. L’écouvillon oro-pharyngé est revenu aspergilus et candida positif au test-SDA. L’animal reçoit un nouveau traitement médical. Une serviette blanche a été posée sur la cage durant la nuit afin de le garder au calme. Le lendemain, on pouvait observer de nombreuses mites sur le tissu. Je lui ai donc fait des bains à base d’antiparasitaire.
J+2 : L’animal ne mange toujours pas seul. Il est incapable de se percher. Il reste sur ses jarrets et il est toujours très abattu.
J+5 : Il se porte mieux, il se perche. J’ai augmenté la quantité de gavage à 90 grammes. Et je continue les fluides PO. 
J+15 : Brown mange seul, elle a pris du poids. Je continue les traitements anti-parasitaires et anti-fongiques. 
Un mois après son arrivée, Brown, se porte bien. L'aigle ne pourra cependant jamais être relâché car il serait incapable de survivre seul. Il fait dès lors partie des mascottes du centre.

 

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK