Possession illégale d’animaux sauvages comme animaux de compagnie

19.01.2017 à 17:36:58 |
Macaque confisqué pour possession illégale
© Dorothée Schiltz

Beaucoup de gens pensent encore qu’il est normal et autorisé d’avoir un macaque comme animal de compagnie. Mais c’est une pratique complètement interdite et contre-nature.

A force de les nourrir le long des routes, ils se rapprochent des habitations et deviennent de plus en plus agressifs envers les humains causant de nombreux dégâts tant matériels et que physiques.

Les macaques à longue queue sont originaires d’Asie du sud est. Il en existe plusieurs sous espèces. Celle que l’on retrouve ici est le macaque à longue queue des Philippines ou Macaca fascicularis philippensis. Les macaques secourus au centre sont pour la plupart des animaux récupérés du commerce illégal et/ou pour possession illégale comme animal de compagnie. En effet, il existe encore beaucoup d’endroits dans le monde où ces pratiques existent et sont tolérées.

Ramos, est un macaque jeune adulte confisqué. Il avait élu domicile dans les rues de Olongapo (ville située à 20 minutes de la zone forestière de Subic Bay) et se nourrissait de déchets ménagers. Depuis un mois, une jeune philippine l’avait attrapé et mis en cage dans son entrée comme animal de compagnie. Le jour de son arrivée au centre, l’animal était en bonne condition physique et ne présentait aucun signe de violence. Il a été placé en quarantaine. Après celle-ci, il sera transféré dans les enclos extérieurs d’abord seul et puis au sein d’un groupe idéal. En effet, les enclos, séparés par des panneaux en bois, permettent aux nouveaux résidents de faire connaissance avec leurs congénères sans contact direct.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK