Formation des employés du centre pour les soins aux animaux domestiques

Dorothée Schiltz | 28.11.2016 à 16:23:37 |
Dorothée Schiltz aux côtés d'un soigneur philippin
© D.R.

Une de mes missions en tant que vétérinaire dans le centre est de transmettre mes connaissances en médecine vétérinaire des animaux de compagnie à une jeune vétérinaire philippine ainsi qu’aux soigneurs animaliers.

Ceux-ci n’ont pour la plupart aucune expérience avec les chiens ou les chats qui sont bien différents d’un animal sauvage. Il faut en effet tout leur apprendre aussi bien en ce qui concerne les soins journaliers que pour la préparation et l'assistance lors des chirurgies. En revanche, ils partagent efficacement avec moi toutes leurs connaissances pour les soins et la manipulation des animaux sauvages.

Dès mon arrivée, un plan de vermifugation et de vaccination a été mis en place pour tous les animaux du centre. En effet, depuis le départ du vétérinaire résident il y a deux ans, il a été très difficile de réaliser un suivi correct de tous les pensionnaires.
L’ehrlichiose et la dirofilariose sont des maladies parasitaires très répandues dans les pays tropicaux. La plupart du temps, les propriétaires n’en ont jamais entendu parler. Il en est de même pour la leptospirose. Les rats pullulent partout même dans la clinique et les employés n’ont aucune idée ni des possibles conséquences, ni des moyens de prévention. Autre exemple avec la rhinotrachéite féline : « rien de grave docteur, c’est juste un petit rhume qui dure depuis 3 ans ! » peut on entendre ... Il est difficile d’être prise au sérieux ; petite européenne venue avec ses mots scientifiques et ses techniques inconnues en Asie. Mais je m’efforcerai tous les jours d'informer et d'éduquer au mieux tous les employés du centre. Dans 3 mois, la jeune vétérinaire devra prendre la relève toute seule et j’espère que le public sera de plus en plus informé de toutes ces maladies encore malheureusement trop sous estimées dans ces régions.

Photo : Je suis aux côtés de Charles, soigneur animalier philippin, qui apprend comment tenir un chien correctement et faire un garrot en vue d'une prise de sang.

 

Dorothée Schiltz
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK