Enrichissement du milieu pour l'animal en captivité

21.04.2017 à 16:42:04 |

Pour un animal en captivité, il est primordial de reproduire au mieux son environnement naturel non seulement pour son bien-être mais aussi pour une réhabilitation réussie.

Le macaque à longue queue est originaire d’Asie du sud est. Son habitat de base est la mangrove, mais il est également retrouvé dans les forêts, les régions littorales, et aux alentours des plantations et des terres agricoles. Il s’adapte également facilement à la présence de l’homme et on peut en retrouver à proximité des habitations.

Pour un animal en captivité, il est primordial de reproduire au mieux son environnement naturel non seulement pour son bien-être mais aussi pour une réhabilitation réussie. C'est pourquoi on installera dans les enclos des branchages, différents espaces et étages, une source d’eau voir plusieurs, des sites de détente et de jeux, ainsi que de nombreux enrichissements pour divertir l’animal. Etant une espèce arboricole, il faut un espace avec une certaine hauteur. Des branchages, une corde, un perchoir, une échelle et autres structures peuvent être utilisés.

Dans un groupe, il existe une hiérarchie avec un dominant alpha, ainsi que différentes classes d’âges et différents comportements. Ce qui nécessite donc différents espaces dans l’enclos avec différents étages. Le macaque crabier adore l’eau. Nager et plonger font partie de ses activités. La recherche de nourriture est une source de stress et d’agressivité en milieu naturel. Alors qu'en captivité, celle-ci est aisée et peut entrainer chez cet animal un état d’ennui et de surpoids. Pour un bon équilibre, on recherchera un minimum de stress physique et psychologique. De nombreux divertissements sont donc mis en place au centre. On réalise des jeux, fait de pneus, de cordes ou encore de tubes en PVC. Et pour la recherche de nourriture, on peut remplir des bouteilles en plastiques de fruits et légumes enroulés dans du papier journal et du plastique. Ces derniers sont cachés un peu partout dans l’enclos. Tous ces enrichissements permettent à l’animal en captivité de se libérer de son stress et ainsi diminuer son agressivité au sein de son groupe.

 

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK