Dermatite chez une roussette de Malaisie

07/04/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Dermatite chez une roussette
© D.R.
Batty boop, est une roussette de Malaisie (ou Pteropus vampyrus) juvénile de 200g est amenée au centre un matin, l’animal présentait une blessure au niveau du talon gauche.

A l’examen, elle était très maigre et refusait de s’alimenter. La plaie a été désinfectée et elle a reçu un traitement adapté. Elle a été installée en quarantaine dans une cage avec un perchoir bien au calme. L’animal était incapable de se pendre par les deux pattes et se fatiguait fortement. Elle mangeait à la seringue mais ne prenait pas de poids. Elle ne cessait de lécher sa plaie qui suintait de plus en plus. Un bandage a donc été réalisé autour de la plaie pour aider à soutenir la patte. 
Les jours suivants, une seconde plaie est apparue sous tous les doigts de la patte droite et la plaie du talon s'est sérieusement aggravée. Un nouveau traitement a été instauré. A J+10, malgré le gavage, l’animal perdait toujours du poids et une perte de transparence est été observée au niveau de la cornée d’un œil et puis de l’autre. Les plaies étaient à présent propres mais continuaient à s’étendre et être de plus en plus profondes. Au niveau du talon gauche on pouvait voir une perte de matière avec atteinte des tendons. A J+15, La roussette perdait de plus en plus la mobilité de ses doigts et ne pouvait plus du tout se pendre. Elles ne s'alimentait toujours pas seule, la patte gauche n’était plus viable et ses cornées étaient devenues complètement opaques. 
L’animal souffrait énormément, étant donné qu'une roussette amputée et aveugle ne peut survivre seule, l’euthanasie de l’animal a donc été décidée. Ne connaissant pas la cause du trauma ni le passé de l’animal il est difficile d’établir un diagnostic. De plus aucun examen complémentaire n’a été possible faute de moyens. Une surinfection fongique peut être évoquée. En effet, des dermatites fongiques sont observées dans les pays tropicaux chez les roussettes géantes. L’animal en malnutrition et immunodéprimé peut avoir développé une infection secondaire fongique. On la nomme la « blastomycose ». Elle provoque une dermatite fongique et une kératite fongique. Un traitement antifongique aurait pu être envisagée mais l’animal était malheureusement en trop mauvaise condition. 

 

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...