L'entraide dans la profession vétérinaire

Le nom de l'auteur ici | 02.03.2016 à 11:46:10 |
Stand commun entre la CARPV et Vétos-Entraide
© D. R.

L'entraide dans la profession vétérinaire française est concentrée sur plusieurs associations et institutions amenées à collaborer étroitement entre elles.

Vétos-Entraide occupe une place à part dans la mesure où elle est la seule à fournir une aide psychologique grâce à son Espace d'Ecoute ouvert 24h/24 et 7j/7 par téléphone (0972224344), par mail (ecouter@vetos-entraide.com) et par courrier (10 place Léon Blum 75011 Paris). Néanmoins, l'aide psychologique devant être souvent accompagnée d'une aide matérielle (difficultés financières, aide sociale, juridique, ordinale, etc.), Vétos-Entraide peut être amenée à orienter les confrères vers d'autres organismes.

L'ACEV (Association Centrale d'Entraide Vétérinaire) et l'AFFV (Association Française de la Famille Vétérinaire) peuvent attribuer des aides financières ponctuelles ou bien régulières. Les dossiers sont étudiés au cas par cas. La CARPV, notre caisse de retraite, étudie les demandes de diminutions de cotisations, voire d'exonération, essentiellement en ce qui concerne la retraite complémentaire. La commission de recours amiable se réunit quatre fois par an ; un dossier peut être obtenu sur simple demande auprès du service cotisants (01 47 70 63 77). Par ailleurs, lors de difficultés financières, le Fonds d'Action Sociale est susceptible d'accorder des aides ou de prendre en charge certaines cotisations. Le Conseil National de l'Ordre dispose également d'un pôle social qui peut accorder des aides financières. Par ailleurs, dans chaque CRO, figure un délégué social qui peut rencontrer les confrères en difficultés afin de voir comment leur venir en aide.

Enfin, citons la toute jeune association Asso Protect Vet, qui se penche plus spécifiquement sur le risque professionnel. A plusieurs reprises, des croisements se sont opérés entre tous ces acteurs, avec toujours naturellement l'accord du vétérinaire demandeur. Cette collaboration a ainsi permis à plusieurs reprises d'associer aide psychologique et aide matérielle.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK