Y aura-t-il une cinquième école à Metz en octobre 2011 ?

05.03.2011 à 06:00:00 |
©

En pleine période électorale, trois sénateurs de la Moselle relancent le débat sur l’ouverture d’une nouvelle école vétérinaire. Le maire de Metz soutient le projet.

On croyait l’affaire entendue : l’idée d’implanter une cinquième école vétérinaire sur la base militaire (prochainement désaffectée) de Metz était enterrée. La profession n’avait-elle pas voué aux gémonies le rapport, publié à l’automne 2010, du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) qui évoquait plusieurs pistes, dont le transfert de l’enseignement rural de l’école d’Alfort à Metz ?

Voici que trois sénateurs de la Moselle relancent le débat. Dans une lettre adressée conjointement à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, et à Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,  Jean-Pierre Masseret, Gisèle Printz et Jean-Marc Todeschini, tous trois au Parti socialiste (PS), appellent les ministres « à prendre, dès aujourd’hui, le décret de création de cette école, afin que la rentrée universitaire puisse avoir lieu dès octobre 2011 ». Selon eux, cela « répondrait tout d’abord aux promesses du président de la République d’installer à Metz 1500 emplois publics », mais aussi « aux carences relevées en septembre 2010 par le rapport du CGAAER dans la formation initiale des vétérinaires pour un exercice professionnel dévolu aux espaces ruraux ». On flaire la manœuvre politique.

Dominique Gros, le maire PS de Metz, n’en démord pas lui non plus. Il est convaincu, comme les sénateurs, qu’il existe un réel besoin de créer une nouvelle école vétérinaire en France et qu’il dispose du site ad hoc pour l’implanter : la base militaire 128 de Frescaty. Il est d’autant plus acquis à cette idée qu’un mystérieux visiteur du soir, appelons-le “Monsieur F”, professeur dans l’une des quatre écoles vétérinaires, le conforte dans la possibilité d’ouvrir l’école dès la prochaine rentrée. C’est que, dit-on, il se verrait bien directeur de ce nouvel établissement...

Pascal Ambrosi et Nicolas Fontenelle

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1440 du 4 mars 2011 en pages 12 et 13

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK