Virbac lance deux solutions injectablesà 300 mg/ml de florfénicol

19.12.2008 à 10:00:00 |

Virbac débute la commercialisation de Shotaflor® pour bovins et Shotaflor® pour porcs, deux solutions injectables dosées à 300 mg/ml de florfénicol, qui sont présentées en flacons de 100 et 250 ml, spécifiques à chacune des espèces cibles.
Après le lancement de Selectan® par le laboratoire espagnol Hipra, il y a quelques mois, Shotaflor® est le second générique à venir concurrencer la solution injectable Nuflor® à base de florfénicol, lancée début 1995 par Schering-Plough. A présentation équivalente, les prix hors taxes en centrale du générique sont environ 10 % inférieurs à ceux du princeps.
Shotaflor® pour bovins est indiqué dans le traitement des infections respiratoires dues à Mannheimia haemolytica, Pasteurella multocida et Histophilus somni. Pour le moment, le schéma posologique ne comprend que la voie intramusculaire à la dose de 20mg/kg (1 ml/ 15 kg), avec deux injections à quarante-huit heures d’intervall. Actuellement, la notice d’emploi de ce générique ne prévoit donc pas explicitement un usage en prévention, ni l’administration par voie sous-cutanée à la dose unique de 40 mg/ kg, comme cela est mentionné pour Nuflor®. Dans les deux cas, le RCP ne recommande pas de dépasser 10 ml au point d’injection.
Une injection intramusculaire de 20mg/kg chez les bovins permet d’atteindre des concentrations maximales en cinq heures (Tmax). Les taux plasmatiques dépassent les concentrations minimales inhibitrices (CMI90) vis-à-vis de Mannheimia haemolytica ( 1 μg/ml) pendant aumoins trente-six heures (soit 75 % de l’intervalle entre deux injections) et celles contre Pasteurella multocida (0,5 μg/ml) pendant quarante-huit heures.

De son côté, Schering-Plough fait évoluer sa gamme Nuflor®. La Commission d’AMM a ainsi approuvé Nuflor® 450, une solution injectable plus concentrée à 450mg/ml, destinée au traitement des infections respiratoires des bovins par une injection unique sous-cutanée dosée à 40 mg/kg (4 ml/ 45 kg), et Nuflorgold®, unesolution injectable à 300 mg/ml dont le RCP n’est pas encore publié. En outre, depuis deux ans, le laboratoire a marié dans une seule formulation, Resflor®, son florfénicol avec son AINS, la flunixine.

E Vandaële

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1339

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK