Virbac entend lancer trois nouveaux médicaments l’an prochain

28.11.2008 à 10:00:00 |

Comme chaque année à l’approche du congrès de l’Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie (Afvac), quelques responsables de Virbac sont venus à la rencontre de la presse vétérinaire pour faire le bilan de l’année écoulée et se projeter dans la suivante. La crise, qui n’atteint plus seulement les banques, n’encourage pas à un optimisme risqué. Toutefois, Guy Poujol n’exclut pas que les économies réalisées par les ménages sur les dépenses dites de loisir, les voyages, etc., les conduiront à « se recentrer sur la cellule familiale », en y incluant les chiens et les chats, devenus des membres à part entière de la famille. Il y voit aussi l’occasion pour le vétérinaire de « travailler sur la compétitivité » et l’innovation.
Avec dix-neuf nouveaux produits lancés en trois ans, dont cinq cette année, Virbac a exploré de nouveaux territoires, comme le traitement de l’hyperplasie de la prostate avec les comprimés Ypozane® (acétate d’osatérone) ou celui de la stérilisation chimique temporaire des chiens mâles avec les implants de desloréline Suprelorin®. Il a conquis des parts de marché sur d’autres laboratoires, comme en gériatrie avec le lancement de génériques de bénazépril pour chiens (Benakor®), ou reconquis des parts perdues, comme avec les nouveaux comprimés Rilexine® Observance (à base de céfalexine).
L’année 2009 sera d’abord celle d’une consolidationde tous les nouveaux produits des années passées. La seule annonce précise pour 2009 concerne un topique auriculaire, Easotic®, à base d’un antibiotique (la gentamicine), d’un antifongique (le miconazole) et d’un d ermocorticoïde de la famille des diesters (l’acéponate d’hydrocortisone), l’un des points innovants de la formulation. Ce médicament, destiné au traitement des otites infectieuses aiguës chez le chien, est déjà approuvé par l’Agence européenne du médicament et devrait être formellement autorisé prochainement par la Commission. Le packaging original justifie son nom de marque, qui évoque une grande facilité d’emploi.
E Vandaële
Extrait de La Semaine Vétérinaire 1336

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK