Une lettre ouverte adressée à Nicolas Sarkozy dénonce l’abattage des animaux sans étourdissement

30.07.2010 à 06:00:00 |

« Monsieur le Président, nous attendons de vous un même engagement et des mesures concrètes comme celles que vous promettiez de prendre en décembre 2006 […] : “Je souhaite que les animaux souffrent le moins possible lors de leur abattage. Je souhaite que, dans toute la mesure du possible, l’étourdissement préalable soit généralisé” ».

Voici la demande adressée à Nicolas Sarkozy par onze organisations de protection animale* dans une lettre ouverte, le 10 juin 2010. Une modification des modalités d’abattage et un étiquetage des viandes indiquant s’il y a eu ou non étourdissement sont demandés par les associations signataires, sans quoi elles lanceront, « dès la rentrée, une campagne unitaire d’information et de sensibilisation auprès des citoyens français. »

Lorenza Richard
*Association Stéphane Lamart, Confédération nationale des SPA de France, Conseil national de la protection animale, Fondation 30 millions d’amis, Fondation assistance aux animaux, Fondation Brigitte Bardot, Fondation droit animal, éthique et sciences, Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs, Protection mondiale des animaux de ferme, Société nationale pour la défense des animaux, Société protectrice des animaux.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK