Une juriste récompensée par la Fondation droit animal, éthique et sciences

17/01/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Lucille Boisseau-Sowinski
© Helène Rose
La Fondation droit animal, éthique et sciences (LFDA) a décerné cette année son Prix de Droit à Lucille Boisseau-Sowinski pour son investissement dans plusieurs projets concernant l’évolution du droit animal.

Pour sa deuxième édition, le Prix de Droit 2016 de la LFDA a récompensé le 14 décembre, à la Sorbonne, l’implication de Lucille Boisseau-Sowinski, maître de conférence en droit privé et sciences criminelles à l’université de Limoges. Elle se passionne pour le droit animalier depuis la préparation de sa thèse1 sous la direction du professeur Jean-Pierre Marguénaux, précurseur du droit animalier en France. « La fondation est fière de voir que votre engagement rejoint le sien » a ainsi souligné le président du jury, Jean-Marie Coulon (premier Président honoraire de la cour d’appel de Paris), rappelant que le prix récompense l’ensemble de son travail pour « promouvoir la protection juridique des animaux en tant qu’êtres vivants et sensibles » et « qu’il s’agit bien d’un humanisme, pilier d’un État de droit ». 
Outre sa thèse, Mme Boisseau-Sowinski a créé en septembre 2016, avec le Pr Marguénaux, le premier Diplôme universitaire (DU) en droit animalier à l’université de Limoges. Elle a également initié un colloque qui s’est tenu en novembre 2016 sur "Les liens entre éthique et droit : l’exemple de la question animale". Lors de sa remise de prix, elle a rappelé le lien entre ces disciplines, indiquant que l’éthique a « la force de la conviction », le droit ayant celle « de la contrainte », et soulignant que « les théories éthiques sont parfois difficiles à mettre en place au niveau juridique ». Elle porte par ailleurs un projet, Génamidroit (génétique animale et droit) fondé sur le constat qu’en termes de recherche génétique, le droit intervient souvent a posteriori, et qu’il est alors « difficile de revenir en arrière » : dans ce domaine, il serait « nécessaire que le droit soit plus avant-gardiste ». Elle recherche actuellement des subventions pour ce projet.

1 La désappropriation de l’animal, soutenue en 2008 et publiée en 2013

 

Helène Rose

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité