Une injection unique de tulathromycine remplace le traitement oral chez le porcelet

03.10.2008 à 10:00:00 |

D

epuis quelques semaines, la solutio n injectable de tulathromycine de Pfizer, Draxxin ® , bénéficie d’une extension officielle d’indication pour le traitement et la prévention des infections respiratoires à Haemophilus parasuis (ou maladie de Glässer). Cet antibiotique est donc indiqué contre quatre germes associés à des affections respiratoires chez le porc : Actinobacillus pleuropneumoniae, Pasteurella multocida, Mycoplasma hyopneumoniae et, désormais, H. parasuis .

Avec la conduite en bande et l’amélioration des conditions d’élevage, cette maladie s’observe surtout lors du “ trou immunitaire”. Pendant cette période, qui débute durant le postsevrage, l’immunité maternelle est insuffisante pour protéger le porcelet et l’immunité acquise par la vaccination, mise en place à partir de l’âge de cinq semaines, est encore inefficace. Cette période dure donc environ un mois, généralement entre l’âge de cinq et neuf semaines

Une injection unique de Draxxin ® au début de cette phase à risque permet de prévenir les épisodes cliniques respiratoires durant le postsevrage.

E. Vandaele

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1328

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...