Une décennie de partages d’expériences en pratique mixte

29.10.2012 à 06:00:00 |
©

Entrée dans la cour des grands événements de formation professionnelle continue qui “rapportent des points” en pratique mixte, la Journée normande vétérinaire n'a pas renié ses acquis : un mélange d'équine et de rurale, et une large place pour les échanges, y compris “commerciaux”, à travers une exposition de plus en plus fournie.

Avec en prime l'idée d'inviter les médecins, pour appuyer la place du vétérinaire en santé publique. Leur regard s’est porté cette année sur la cryptosporidiose. Loïc Favennec, coordinateur du réseau national de surveillance de cette maladie depuis l’hôpital de Rouen, a insisté sur le caractère ubiquiste des parasites en cause (surtout C. parvum en France). Celui-ci est présent dans les eaux de captage pour le réseau potable (avant traitement aux ultraviolets ou à l’ozone). L’homme se contamine en buvant la tasse dans les eaux de piscine ou de rivière, ou en mangeant des crustacés, sachant que ni l’eau de Javel, ni la cuisson ne le détruisent.

Béatrice Bouquet

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1513 et 1514 du 26 octobre et du 2 novembre 2012 en page 18

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK