Une avancée dans la connaissance des ichtyoses

06.04.2010 à 09:00:00 |
©

Le gène impliqué dans l’ichtyose du golden retriever a été identifié par une équipe française*.

Bien que fréquente (30 % des golden retrievers en Europe et aux Etats-Unis présentent des signes plus ou moins marqués), cette génodermatose est actuellement sous-diagnostiquée. La mise au point par le laboratoire Antagene, depuis mars 2010, d’un test génétique devrait changer la donne et permettre aux éleveurs de sélectionner les reproducteurs.

Valentine Chamard
Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1400 du 9/4/2010 en page 14

* Les recherches ont été dirigées par Catherine André (équipe “Génétique du chien”, CNRS-université de Rennes) en collaboration avec des vétérinaires spécialistes en dermatologie (Eric Guaguère et Emmanuel Bensignor) et avec l’implication de différents confrères, notamment Frédérique Degorce (Laboratoire d’anatomopathologie, Toulouse) et Jacques Fontaine (université de Liège) et des éleveurs.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK