15/02/2012 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Lapin de compagnie

Un vaccin recombinant contre la myxomatose et la VHD

Présenté en flacons unidoses, le vaccin Nobivac® Myxo-RHD protège 1 an contre ces 2 maladies virales des lapins.

Les lapins de compagnie s’invitent de plus en plus en consultation chez les vétérinaires : environ une fois par semaine en valeur médiane, selon une étude Biosat de 2009 sur 120 praticiens canins. Leur nombre est estimé à 800 000 en France. C’est le 3e animal de compagnie, derrière le chien (7,6 millions) et le chat (11 millions), mais loin aussi devant le furet et les rongeurs. Comme chez les chiens et les chats, le premier réflexe devrait être de les vacciner contre les 2 maladies virales majeures contre lesquelles il existe des vaccins : la myxomatose et la maladie hémorragique virale du lapin (VHD ou RHD selon l’abréviation anglaise).
Cependant, jusqu’à présent, les vaccins disponibles, dont les plus petites présentations étaient en flacons de 10 doses, n’étaient pas vraiment adaptés à la vaccination d’un lapin de compagnie.
MSD propose donc, pour la première fois, un vaccin unidose contre la myxomatose et la VHD, pour favoriser la vaccination “annuelle” des lapins de compagnie : Nobivac® Myxo-RHD. Des présentations en 50 doses devraient également être commercialisées à destination des élevages de lapins de chair dans le courant de l’année.
Le positionnement marketing sur le segment nouveau du lapin de compagnie n’est pas l’unique nouveauté apportée par ce vaccin, d’où l’intérêt que lui portent déjà les vétérinaires cunicoles.

Primovaccination en une seule injection sous-cutanée

La primovaccination des lapins ne requiert qu’une seule injection sous-cutanée de 1 ml. Le délai de mise en place de l’immunité est de 3 semaines pour les 2 valences. La durée d’immunité est de 1 an, ce qui justifie des rappels annuels. L’efficacité de cette immunité a été démontrée par épreuve virulente, d’une part 3 semaines après l’injection sous-cutanée, puis 1 an après. Les lapins vaccinés se révèlent protégés de l’apparition des signes cliniques et de la mortalité associés aux virus de la myxomatose ou de la VHD, tandis que les témoins non vaccinés expriment des signes cliniques de myxomatose ou meurent dans les 24 à 36 heures après l’épreuve virulente de la VHD.

À partir de 5 semaines d’âge

L’âge minimal de vaccination est fixé à 5 semaines. La présence d’anticorps d’origine maternel n’interfère pas significativement sur la réponse immunitaire. Dans son rapport d’évaluation, l’Agence européenne du médicament estime que la protection antimyxomatose et la réponse sérologique anti-VHD sont « suffisantes » pour protéger les jeunes lapereaux.
Le vaccin lyophilisé sans adjuvant ni conservateur est à reconstituer extemporanément dans un solvant aqueux (1 ml). Pour les lapins de compagnie, il est référencé en centrale en petit flacon unidose avec son solvant pour un prix d’achat d’environ 34 € HT la boîte de 5 doses unitaires. Ces flacons unidoses sont dotés de vignettes autocollantes destinées à être apposées sur les nouveaux “carnets de santé lapin”, distribués par MSD dans le cadre de ce lancement.

Eric Vandaële

Extrait de La Semaine Vétérinaire n°1482, page 24

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité