Un test de détection des marqueurs génétiques du glaucome

Frédéric Thual | 26.04.2017 à 09:44:44 |
chien atteint d'un glaucome
© Pierre-François Isard

Avec la mise au point d’un test distribué aux vétérinaires, le groupe de recherche Glaucogen contribue à améliorer la prise en charge du glaucome canin.

« L’histoire ressemble à celle des marqueurs génétiques du cancer du sein détectés chez Angelina Jolie. Nous avons identifié des SNP, ou polymorphismes génétiques, c’est-à-dire des modifications du génome qui permettent de dire qu’un individu a une prédisposition génétique pour développer un glaucome », explique Pierre François Isard, spécialiste en ophtalmologie vétérinaire, membre du groupe de recherche Glaucogen, fondé il y a quatre ans pour explorer la physiopathologie du glaucome, l’une des premières causes de cécité chez le chien. « Le glaucome est une maladie assez compliquée. L’alerte clinique est  fruste chez les animaux. Le praticien intervient souvent quand le pronostic visuel est ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Frédéric Thual
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK