Un réassortiment du virus H1N1 porcin avec le virus A/H1N1 pandémique a été confirmé à Hong Kong

03.07.2010 à 06:00:00 |
©

Les autorités de Hong Kong ont officiellement notifié à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) la détection d’un foyer d’influenza porcin dû à un réassortiment entre le virus H1N1 porcin et le virus A/H1N1 pandémique, le 2 juillet 2010. L’agent causal, dénommé A/Swine/Hong Kong/201/2010, a été isolé sur un porc à l’abattoir de Sheung Shui, dans le cadre de contrôles sanitaires.
Le gouvernement a déclaré avoir renforcé l'inspection des porcs vivants et continue à suivre de près l'état de santé des porcs dans les élevages porcins locaux.

Le porc est connu pour être un creuset de recombinaison entre virus influenza d’autres espèces. La découverte du virus réassortant n’est donc pas en soi un phénomène exceptionnel, mais la surveillance des animaux et des éleveurs (ou des professionnels en contact avec l’élevage) est de mise. En effet, le porc peut à son tour transmettre ce nouveau virus à l’homme, chez lequel son comportement est imprévisible.

Nathalie Devos

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK