Un marché du travail plus flexible pour les entreprises ?

Clarisse Burger | 26.11.2014 à 12:22:00 |
© DR

Un rapport économique sera remis ce jeudi aux ministères de l’Economie français et allemand. Objectif : relancer la croissance et aider les entreprises à rebondir dans un marché du travail plus flexible. 

Flexibilité du travail, remise en cause ou assouplissement des 35 heures, modération ou gel des salaires dans certains secteurs d’activité ?…

Face à ces questions, les ministres de l’Economie français et allemand devraient recevoir jeudi 27 novembre, un rapport franco-allemand commandé à deux économistes*. Censé apporter des réponses aux deux pays, ce rapport regrouperait des propositions pour ‘booster’ la croissance et la compétitivité des entreprises. En France, les 35 heures représentent la durée légale du temps de travail, issue des lois Aubry 1998 et 2000 (contre 39 heures précédemment). Faut-il davantage de flexibilité pour relancer la croissance du pays ? Les entreprises devront-elles geler les salaires sur une période donnée, en France ? Depuis juin 2013, la loi sur la sécurisation de l’emploi permet déjà à une entreprise en grande difficulté d’aménager le temps de travail, son organisation et même les rémunérations des salariés, sans pour autant aller en dessous de 1,2 fois le salaire minimum (SMIC). Aussi, de récents dispositifs fiscaux élaborés par le gouvernement ont pour but de relancer la croissance et de baisser les charges et la fiscalité des entreprises. A commencer par le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) mis en place depuis le 1er janvier 2013, qui devrait redonner aux entreprises les moyens pour investir, innover, recruter ou renforcer leur fonds de roulement.

En matière d'organisation du travail et de productivité, doit-on être inquiet en Europe ? Selon les statistiques d’Eurostat, le nombre moyen d’heures travaillées par semaine par une personne, à temps plein en 2013 est de 41,5 heures pour Union européenne (avec ses 28 Etats-membres) et de 41,3 heures pour la zone euro (18 pays). (Les heures supplémentaires rémunérées ou non y sont incluses). La France se situe légèrement en dessous de cette moyenne européenne, soit 40,7 heures, pendant que l’Allemagne la dépasse avec 41,7 heures. Quant au Danemark, il est sous le seuil des 39 heures (soit 38,8 heures).

Clarisse Burger

 

*JeanPisani-Ferry et Henrik Enderlein

Clarisse Burger
1 commentaire
avatar
bernuche le 30-11-2014 à 21:26:26
en 2009 sur 25 réponses à une offre de cdi en canine,19 demandaient une confirmation de lecture pour aller à pôle emploi après !!!
ça s'appelle de l'aide à l'embauche !!!!
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...