Un faible impact de la maladie en Europe, selon l’Efsa

23.04.2012 à 06:00:00 |
©

Selon un rapport préliminaire de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), le virus de Schmallenberg a un impact faible en Europe compte tenu du nombre peu élevé de foyers et d’animaux malades par rapport à celui des élevages et à la taille du cheptel des pays touchés par cette affection.



Stéphanie Padiolleau

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1492-1493 des 20 et 27 avril 2012 en pages 20 et 21

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK