30/01/2012 | Le Point Vétérinaire.fr

©

ENV françaises

Trop peu de doctorants dans les écoles vétérinaires ?

« Un retard » : voilà la conclusion du rapport sur les formations doctorales et l’enseignement supérieur agricole remis par le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) pour les écoles vétérinaire.

Il fait le constat d’un nombre restreint de doctorants au sein des ENV.
La mission de ce rapport, à laquelle a participé notre confrère Yves Marchal, inspecteur général de la santé publique vétérinaire, avait l’ambition de mener une étude comparée du niveau doctorat.

L’enjeu n’est pas seulement celui d’une comparaison dans le microcosme hexagonal de la recherche, mais plutôt d’une visibilité de cette formation doctorale auprès des universités et entreprises étrangères. Pour notre profession, c’est aussi l’espoir, souhaitons-le, de l’élaboration d’une vraie politique nationale de la recherche vétérinaire.
Quelle est la proportion des doctorants vétérinaires ? Elle est inférieure à 5% et oscille plutôt entre 1 et 3%. De leur côté, les formations d’ingénieurs agronomes affichent des taux qui dépassent toujours 10%, et peuvent même atteindre 20% (AgroParisTech).
Une conséquence de cette situation : « Un nombre significatif de thèses de la sphère “santé animale, comportement animal, sécurité sanitaire alimentaire” sont réalisées par des diplômés de l’université, biologistes ou pharmaciens ».

Marine Neveux

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1480 du 27 janvier 2012 en page 21

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...