TPE : réformer l’assurance-chômage et redéployer le CICE

Clarisse Burger | 13.04.2017 à 16:36:17 |
Présentation projet Macron par Pisani-Ferry
© Clarisse Burger

L’économiste Jean Pisani-Ferry qui a rejoint le mouvement En Marche !, apporte des précisions sur le projet Macron en matière d’emploi et de fiscalité pour les entreprises.

Les onze candidats à la présidentielle sont dans la dernière ligne droite pour présenter leur programme aux professions libérales. François Fillon est venu présenter son programme au siège de l’Union nationale des professions libérales (Unapl). Mercredi 12 avril à Paris, l’économiste Jean Pisani-Ferry devenu conseiller d’Emmanuel Macron, le candidat du mouvement En Marche ! a apporté aux journalistes, des précisions sur les principales mesures économiques, fiscales et sociales du projet Macron. « Il convient de développer l’économie française, de davantage investir, mais des réformes sont nécessaires. Nous avons une capacité de rebond mais à partir de la réalité, avec une croissance très faible » a précisé Jean Pisani-Ferry qui a quitté France Stratégie, l'organisme de réflexion et de stratégie, auprès de Matignon. Celui-ci a rappelé que le candidat d’En Marche prévoit environ 50 milliards d’euros d’économie, en matière de dépenses publiques (le maintien du déficit public sous la barre des 3% du PIB).

En matière de fiscalité, Jean Pisani-Ferry a rappelé que la taxe d’habitation est un impôt qui frappe surtout les classes moyennes et populaires, et qui territorialement, frappe les communes les plus en difficultés. Ce qui s’ajoute à la volonté du candidat En Marche de ne pas augmenter la pression fiscale, dont la TVA. Selon l’économiste, il convient de consolider le crédit d’impôt CICE car aujourd’hui il n’est pas efficace, « nous redéploierons le CICE sur les bas salaires (entre 1 et 1,6 SMIC) et pour les entreprises qui en ont le plus besoin ».

En matière d’emploi, le projet Macron prévoit l’accès à l’assurance-chômage pour tous (indépendants, salariés, démissionnaires, etc.), offrant un accès universel à l’indemnisation qui serait néanmoins conditionnelle, certaines exigences seront prévues telles que l’acceptation de postes par le demandeur d’emploi. De plus, les entreprises seront responsabilisées au travers d’un système de bonus/malus, en matière de formation professionnelle dispensée aux actifs. Enfin, l’assurance-chômage sera réformée : « il faut redéfinir les rôles des acteurs, celui de l’Etat et des partenaires sociaux. »

 

 

Clarisse Burger
3 commentaires
avatar
didivet le 14-04-2017 à 17:04:46
Cela veut-l donc dire que nous allons devoir cotiser à l'assurance chômage? Après la volonté de prendre nos caisses de retraite qui marchaient pas si mal, encore une façon déguisée de nous demander plus de cotisations!
avatar
Sportive78 le 17-04-2017 à 09:59:06
Curieux choix éditorial du point veterinaire.fr qui détaille le programme de Macron, en ne citant que le nom de Fillon!
Parlons donc du programme de Macron pour les professions libérales
Pour les salariés Droit au chômage tous les 5 ans, même en cas de démission
Droit au chômage pour les non salariés, Suppression du rsi pour donner les mêmes droits aux indépendants qu'aux salariés tout en baissant les cotisations .
Macron est un magicien ou un menteur
Qui peut croire que nos charges qui sont inférieures à celle des salariés ( part salariale et patronale) vont baisser alors qu un droit au chômage va être créé ?
Je ne crois pas à la magie ....
avatar
erasmus le 18-04-2017 à 10:43:00
L'article ne cite pas F.Fillon, nous signalons que nous avons suivi plusieurs rendez-vous avec les candidats à la présidentielle ou avec leur représentant ou porte-parole. Ce qui est écrit dans l'article, il suffit de cliquer sur le début du texte pour lire la suite. Nous restons neutres et factuels, nous n'avons pas à traiter de menteur ou de magicien, un candidat. Nous allons revenir prochainement sur les programmes des candidats dans notre journal La Semaine Vétérinaire. Bien cordialement
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK