Tarifs de prophylaxie : respecter la nomenclature

Stéphanie Padiolleau | 04.08.2017 à 10:54:45 |
troupeau de jeunes bovins au pré
© cinoby – iStock

La DGAL rappelle que les activités des vétérinaires sanitaires sont identifiées dans une nomenclature en application depuis le 1er Juillet 2017.

Avant que les tarifs de la campagne 2017/2018 de prophylaxie ne soient discutés et décidés, la Direction générale de l’alimentation rappelle dans une note de service que les activités des vétérinaires sanitaires sont identifiées dans une nomenclature en application depuis le 1er Juillet 2017, comme cela avait été conseillé dans le rapport du CGAAER paru en mai 2016. Cette nouvelle nomenclature devra être utilisée dans la rédaction des conventions bipartites fixant les tarifs de prophylaxie, ceux-ci devant être indiqués en euros ou en acte médical ordinal(AMO), et d’ « adopter une méthode objective, à partir d’éléments factuels, de fixation des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Stéphanie Padiolleau
1 commentaire
avatar
veto retraité le 07-08-2017 à 19:30:05
Effectivement les interventions de prophylaxie sous l'autorité de l'Etat relèvent plus du sacerdoce que q'une activité lucrative. Je me souviens de ces réunions tripartites: éleveur, vétérinaire et préfet pour fixer le tarif des prophylaxies où le préfet prenait fait et cause des éleveurs.D'emblée les vétérinaires étaient considérés comme des "riches" notables et les éleveurs pour des malheureux propriétaires d'animaux atteints de toutes les pathologies possibles et imaginables. Je précise que mes dires correspondent a à l'ambiance des années 1970-1980. Sauf erreur de ma part, par exemple, le tarif de la tuberculination n'a pas été révalué pendant 15-20 ans.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK