« Stéphane Le Foll s’opposera au découplage devant le Parlement »

Propos recueillis par Éric Vandaële | 29.11.2013 à 17:15:04 |
©

L’interdiction des remises sur les antibiotiques, le dispositif anti-cadeaux, la transparence des conventions avec les laboratoires, etc., visent à conserver la prescription-délivrance par les vétérinaires en leur évitant les critiques sur un potentiel conflit d’intérêts.

La ministre de la Santé a voulu introduire le découplage pour les antibiotiques critiques, début octobre. Le dispositif est finalement retiré du projet de loi d’avenir. Quelle était la position du ministre de l’Agriculture ?Il y a un an, Stéphane Le Foll a ouvert le débat du découplage sans a priori. Ne connaissant pas le sujet, il a voulu s’entourer de tous les avis nécessaires pour prendre une décision fondée. Ces travaux sur le projet de loi d’avenir ont amené la Direction générale de l’alimentation à faire des propositions pour lutter contre l’antibiorésistance et assurer le bon usage des antibiotiques ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Propos recueillis par Éric Vandaële
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK