30/06/2008 | Le Point Vétérinaire.fr

Selon les vétérinaires, leur principale qualité est leur esprit de synthèse

« Le vétérinaire soigne, vaccine et effectue de nombreuses opérations chirurgicales. En ville, il s’occupe surtout des chiens et des chats, plus rarement des rongeurs, des reptiles et des oiseaux. A la campagne, ce sont les bovins, les ovins, les caprins, les porcs et les animaux de basse-cour qui bénéficient de ses soins. Souvent à son compte, le vétérinaire peut aussi ê t r e s a l a r i é dans l’industrie pharmaceutique, agro-alimentaire, dans les parcs zoologiques, à la direction des services vétérinaires, etc. Ses qualités : très scientifique, avec un sens du contact, un amour des animaux et une grande disponibilité. »

Telle est la façon dont le site Internet de L’Etudiant résume le métier et les qualités du praticien. Pour sa part, le Centre d’information et de documentation de la jeunesse (CIDJ) met en avant d’autres aspects. « Les candidats sont bien plus nombreux que les places offertes ! Bien entendu, l’amour des animaux ne suffit pas et pour réussir, vous devez donner la preuve que vous maîtrisez le raisonnement scientifique et que vous êtes capable d’intégrer une grande quantité de connaissances scientifiques et autres » , précise son site.

Pour un tiers des confrères et des consoeurs, leur parcours professionnel leur a d’abord permis de développer un esprit de synthèse. Viennent ensuite la résistance au stress (24,5 %) et la rapidité dans la prise de décision (17,5 %), selon les résultats d’un sondage qui leur a été soumis sur WK-Vet.fr.

Lorsque les vétérinaires souhaitent changer d’activité, notamment passer de la clientèle à l’industrie, ces qualités sont souvent éludées, involontairement. Pourtant, elles constituent des atouts indiscutables par rapport au profil d’autres candidats. Des représentants de l’industrie pharmaceutique humaine, ainsi que des recruteurs l’ont souligné lors d’une réunion du Club vétérinaires et entreprises (CVE) intitulée « Partir en humaine ou ailleurs », organisée le 19 mars dernier.

A priori,

les confrères rencontrent ainsi parfois des difficultés à mettre en avant leurs particularités, alors que leur cursus et leur parcours professionnel sont des avantages non négligeables : esprit de synthèse, pragmatique et analytique, capacités d’apprentissage et d’adaptabilité ou encore gestion de l’urgence sont des qualités qui caractérisent beaucoup d’entre eux et qui mériteraient d’être mises en avant lors d’entretiens d’embauche. Leur principal défaut semble en fait d’avoir du mal à se “vendre”…

JP Guillet

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1321

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité