Séance solennelle de l’Académie vétérinaire

Marine Neveux | 05.12.2014 à 15:10:45 |
© © Marine Neveux

La séance solennelle de l’Académie vétérinaire s’est tenue le 4 décembre dernier dans les locaux de l’Académie de Médecine. Un lieu toujours symbolique et qui met en exergue le concept One Health, si présent dans notre profession. 

Une conférence commune aux deux académies a d’ailleurs lieu tous les deux ans comme l’a rappelé le professeur Raymond Ardaillou, secrétaire perpétuel de l’Académie nationale de Médecine. L’Académie Vétérinaire réunit 176 membres, dont 80 titulaires. « Nous avons l’ambition d’être la vitrine scientifique de La Vétérinaire » explique notre confrère Jean Kahn, président. Ces derniers mois ont été ponctué par plusieurs rendez vous de l’académie : à Meaux au musée de la Grande Guerre, à Vincennes lors de la réouverture du parc zoologique. L’Académie est aussi force de réflexion au travers de rapports diffusés sous forme d’avis, « souvent à la demande du Gouvernement qui veut être éclairé sur un sujet ». Le dernier est sorti le 18 novembre 2014 autour de la résistance aux antibiotiques. En outre, le sujet du statut de l’animal fait actuellement l’objet d’un rapport. « Le regard sur l’animal évolue » a détaillé le professeur Jean – Claude Ameisen, président du comité consultatif national d’éthique. La séance solennelle de l’Académie vétérinaire s’est achevée par la remise des prix.

Retrouvez le détail de cette séance en page 18 de La Semaine Vétérinaire n°1609 du 12 décembre.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK