Sauver des chats en les stérilisant à 4 mois

Charlotte Devaux | 11.01.2018 à 10:45:57 |
chatte avec ses chatons
© Marie-Pierre François

Les bénéfices de la stérilisation juvénile sur le contrôle de la surpopulation féline et sur la prévention des euthanasies pour indésirabilité est bien établi. Cette pratique est déjà recommandée depuis de nombreuses années dans certains pays.

Et si l'habitude de la stérilisation à 6 mois faisait le lit de la surpopulation féline ? Une étude de l'université de Bristol (Bristol Cat Study) a montré que bien que 99 % des chats soient stérilisés au cours de leur vie, pratiquement 20 % des chattes ont une portée avant la stérilisation, dont 75 % sont non souhaitées. En effet, en dehors du cadre de l'élevage, la reproduction des carnivores domestiques n'est souvent pas désirée par leur propriétaire. Les animaux se retrouvent alors errants ou sont envoyés en refuge. Entre juin et septembre, la surabondance des chatons par rapport ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Charlotte Devaux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK