SAS : une forme juridique qui séduit les employeurs

Clarisse Burger | 20.03.2017 à 17:58:49 |
Cabinet vétérinaire de petite taille
© DR

Les sociétés par actions simplifiées (SAS) séduisent de plus en plus de chefs d’entreprise. Oui mais dans quel but ?

Selon l’Insee, plus de la moitié des sociétés nouvellement créées en 2016 (ensemble des activités marchandes non agricoles dont le secteur des activités spécialisées scientifiques et techniques) sont sous la forme juridique de sociétés par actions simplifiées (SAS). Cela représente ainsi 33% des sociétés nouvellement créées l’an dernier (contre 20% en 2014). Cette hausse serait due aux SAS à associé unique ou unipersonnelle. A l’inverse, les SARL n’ont plus la même côte, elles ne représentaient plus que 40% des sociétés crées en 2016 (versus 57% en 2014). En choisissant le statut juridique de SAS, les dirigeants sont assimilés à des salariés, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK