18/08/2009 | Le Point Vétérinaire.fr

Sanofi, Mercket Schering-Plough s’engagent dans la fusion d’Intervet et de Merial

 

Merck et Sanofi s'accordent sur le devenir de Merial qui devient une entité détenue à 100% par Sanofi. Ils s'engagent aussi sur la création à l'avenir d'une nouvelle coentreprise issue de la fusion de Merial et d'Intervet-Schering-Plough.

Sanofi-Aventis, reprend ainsi la totalité du capital de Merial en rachetant pour 4 milliards de dollars les 50% détenus Merck. Mais cela ne signe pas le divorce entre les deux groupes. À l'inverse, les deux géants pharmaceutiques devraient à nouveau marier leurs activités de santé animale, Merial et Intervet, dans une nouvelle coentreprise qui serait détenue à (50/50) par Sanofi-Aventis et Merck.

Délesté de la moitié du capital de Merial, Merck ne devrait d'abord plus être gêné pour racheter Schering-Plough avec son activité de santé animale Intervet. Jusqu'à présent, l'accord passé entre Merck et Sanofi-Aventis dans la coentreprise Merial ne permettait pas à Merck de posséder d'autres activités de santé animale. En outre, les autorités de la concurrence auraient pu compliquer et retarder le rachat de Schering-Plough par Merck du fait du cumul des activités de santé animale d'Intervet et de Merial.

Les deux fiancés, Merck et Schering-Plough, étaient donc dans l'obligation de trouver rapidement, avant leur mariage prévu d'ici la fin de l'année, une solution sur le devenir de Merial et/ou... d'Intervet.

La première partie de l'accord est simple. Sanofi-Aventis versera à Merck 4 milliards de dollars pour racheter du capital de Merial détenue par Merck et en devenir l'unique actionnaire. Cela valorise donc Merial à 8 milliards de dollars, soit à un peu plus de trois fois le chiffre d'affaires 2008 (2,64 milliards de dollars).

La seconde partie de l'accord est plus complexe. Elle projette, à plus long terme, de fusionner à Merial et Intervet dans une nouvelle co-entreprise qui serait détenue à 50% par Sanofi-Aventis et à 50% par Merck. Les trois laboratoires, Sanofi, Merck et Schering-Plough ont signé un «contrat d'option» en ce sens. Ce contrat valorise Intervet à 9,25 milliards de dollars, soit également à un peu plus de trois fois son chiffre d'affaires 2008 (2,97 milliards de dollars).

Cet accord prévoit aussi un paiement additionnel de 750 millions de dollars de Sanofi à Merck lors de la fusion de Merial avec Intervet dans une nouvelle coentreprise qui serait ainsi détenu à parité (50/50) par Sanofi et Merck. Ce dernier peut toutefois renoncer à cette option de rapprochement des deux activités contre le paiement à Sanofi-Aventis d'une pénalité comprise entre 400 et 600 millions de dollars. La constitution de la nouvelle co-entreprise Merial-Intervet sera évidemment soumise l'accord des autorités de la concurrence aux États-Unis et en Europe.

Dans un communiqué de presse, le pdg de Merck, Richard Clark se «réjouitde la possibilité d'associer la santé animale de Sanofi-Aventis [Merial] et celle du nouveau Merck [Intervet]». Tandis que le directeur général de Sanofi-Aventis, Christopher Viehbacher, se «réjouit» aussi de consolider son alliance de longue date avec Merck dans la santé animale. «Ce regroupement pourrait créer un nouveau leader de la santé animale» indique-t-il.

Du côté des grandes manoeuvres, Pfizer a aussi annoncé en début d'année 2009 le rachat de Wyeth et de sa filiale Fort Dodge d'ici à la fin de cette année.



Éric Vandaële



Classement mondial de la santé animale 2008.



Avec plus de 5,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, un nouveau groupe issu du rapprochement d'Intervet et de Merial détiendrait alors 30% d'un marché mondial de la santé animale estimé à 19milliards de dollars. Il devancerait nettement le nouveau Pfizer après le rachat de Fort-Dodge (aux alentours de 4 milliards) et, encore plus largement les trois autres groupes pharmaceutique parmi le top five: Bayer, Novartis et Elanco (dont le chiffre d'affaires 2008 est compris entre 1 et 1,4 milliard de dollars).

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...