Rippa 2012 : la volonté générale de réduire l'usage des antibiotiques est affirmée

28.06.2012 à 06:00:00 |
©

La cinquième édition des Rencontres interprofessionnelles de pathologie aviaire (Rippa), organisées par Chêne Vert Conseil, qui s'est tenue le 6 juin 2012 à Rennes (Ille-et-Vilaine), a rassemblé près de 300 acteurs de la filière autour du thème de l'antibiorésistance et de la réduction de l'utilisation des antibiotiques chez les volailles, conformément au plan national mis en place en médecine vétérinaire.

Sensibiliser les éleveurs et les encadrants techniques, multiplier les audits techniques afin de déterminer des solutions zootechniques en élevage, priorité donnée aux vaccins et autovaccins éventuels, renforcement de l'encadrement technique et réduction des pratiques à risque par le suivi d'un guide de bonnes pratiques de la prescription d'antibiotiques décrivant des référentiels thérapeutiques, forte limitation des molécules à risque (restriction de la prescription des céphalosporines de troisième et quatrième générations et des fluoroquinolones), et multiplication des contrôles : la filière avicole entend se donner les moyens de ne pas “rater le virage” contre l'antibiorésistance.

Les acteurs de la filière ont tenu à souligner leurs points forts en termes de lutte contre l'antibiorésistance : les dispositifs de suivi des prescriptions d'antibiotiques par informatique ont déjà été mis en place et un suivi bactériologique est couramment pratiqué avec antibiogrammes réalisés en appui du diagnostic. Les traitements sont confortés par l'obtention rapide d'informations sur les germes résistants.

Nos confrères ont également souligné qu'en cas d'absence de schéma thérapeutique, comme dans le cadre des préventions des conséquences d'un passage viral (coronavirose, bronchite infectieuse, syndrome de la grosse tête, etc.), la prescription d'antibiotiques n'est souvent pas justifiée, de même que pour certaines autres maladies, à l'instar de l'omphalite du jeune poussin.

Hélène Vandenberghe

Pour plus d'informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1502 du 29 juin 2012 en page 19

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...