27/02/2009 | Le Point Vétérinaire.fr

Revue de rôles pour les acteurs de l’évaluationcomportementale

La visitecomportementale des chiens, inscrite dans l’article L.211-14-1 du Code rural,suscite encore de nombreuses interrogations de la part des praticiens.Christian Diaz, praticien comportementaliste, président de l’Associationfrancophone des vétérinaires praticiens de l’expertise (AFVE), décrit la placedu chien, de son détenteur et du maire dans le dispositif actuel.


Un chien, trois possibilités

- Le chien présente un danger pour lespersonnes ou les animaux domestiques .
Le maire peut demander la réalisationd’une évaluation comportementale par un vétérinaire. Elle peut concerner tousles chiens quel que soit leur type ou leur race. L’objectif est de prévenir ledanger, notamment en imposant au détenteur de l’animal de suivre une formationd’aptitude à la détention… dont malheureusement les décrets d’application nesont pas parus.
- Le chien relève d’une des catégories dechiens dits dangereux.
L’évaluation comportementale est nécessaire,indépendamment de toute considération liée à un danger éventuel pour lespersonnes ou les animaux domestiques. Selon la loi, pour les animaux encirculation, le délai de réalisation de l’évaluation est de six mois. Cetteprocédure n’a donc été mise en œuvre que sur une échelle limitée.
- Le chien a mordu une personne.
Le faitdoit être déclaré à la mairie de résidence du propriétaire ou du détenteur. Lechien doit être soumis dans les quinze jours à une évaluation comportementale.Tous les chiens sont concernés, quel que soit leur type ou leur race.


Propriétaires ou détenteurs

Les texteslégislatifs distinguent propriétaire et détenteur, qui ne sont pas toujours lesmêmes (mineurs, majeurs sous tutelle, etc.), ce qui peut compliquer les choses.Ainsi, les frais de l’évaluation comportementale sont à la charge dupropriétaire (et non du détenteur), tandis que le choix du vétérinaire chargéde réaliser l’évaluation relève du seul détenteur…

Le maire, pierre angulaire

En principe, c’estlui qui prescrit l’évaluation. Mais selon l’administration, la prescription dumaire n’est pas obligatoire pour l’évaluation des chiens de première et dedeuxième catégories et celle des chiens mordeurs. D’autres, à l’inverse,estiment qu’il s’agit d’un préalable à toutes les évaluations. La jurisprudencedevra sans doute trancher.

N Fontenelle

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1349

Les rôles duvétérinaire et des services vétérinaires feront l’objet d’un prochain articledans les colonnes de La SemaineVétérinaire .

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité