Retraite complémentaire : un projet de décret rejeté par la CNAVPL

Clarisse Burger | 12.04.2017 à 17:09:35 |
Protection sociale des vétérinaires
© DR

Un projet de décret du gouvernement portant sur les retraites complémentaires des libéraux vient d’être rejeté par la CNAVPL.

Les régimes de retraite complémentaires des professionnels libéraux seraient en danger, si le projet de décret de la direction de la sécurité sociale s’appliquait dès juillet prochain : il porte sur la gestion financière des régimes de retraite complémentaires, et concerne les dix sections de professions libérales de la caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL), dont la CARPV, la caisse de retraite des vétérinaires. Le signal d’alarme avait déjà été donné par la CNAVPL en mars dernier : les administrateurs des caisses d’assurance vieillesse avaient en effet demandé le report de ce projet de décret, afin de revoir son contenu non ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger
3 commentaires
avatar
Robert Tellier, Vétérinaire le 18-04-2017 à 21:22:22
La réforme des retraites sous -entend une vaste escroquerie qui consisterai à "spolier" différentes professions dont les vétérinaires par la CARPV interposée pour renflouer les "caisses" de l'Etat en matière de retraite. Depuis des dizaines d'années la profession vétérinaire avec beaucoup d'intelligence et de clairvoyance s'est dotée d'une caisse de retraite complémentaire gérée en " bon père de famille".Cette caisse de retraite complémentaire ne doit rien à l'Etat. La réussite de la CARPV est totale, elle n'est due qu'à la qualité de ses gestionnaires et de l'ensemble des vétérinaires libéraux adhérents.
Aujourd'hui l'Etat géré par des hommes ou des femmes politiques d'une très rare médiocrité, que ceux-ci soient de "droite" ou de "gauche" veulent "boucher" les trous béants des comptes sociaux en spoliant les quelques Français responsables de leur avenir qui ont cotisé volontairement à des organismes qu'ils ont créés. En plus la retraite est pleine et entière pour ceux qui ont 65 ans. Car là aussi la justice sociale est une vaste escroquerie puisque certains français peuvent obtenir une retraite pleine et entière avant 55 ans et que pour d'autres c'est 65 ans et plus.
La profession vétérinaire doit se mobiliser pour éviter un "pillage" de la CARPV..

Robert TELLIER

tellier.robert@gmail.com
07 83 87 21 47
avatar
Robert Tellier, Vétérinaire le 18-04-2017 à 22:38:53
Bonsoir à tous,

Je suis surpris par l'absence de réactivité de mes confrères Décidément ils acceptent d'être le dindon de la farce, c'est vrai que peu de vétérinaires s'intéresse à l'aviculture et que d'être plumé ne leur dit pas grand chose
avatar
Asquaw le 30-04-2017 à 17:18:52
déjà que l'on a fortement augmenté les cotisations pour pas plus de points et moins de rendement , pour tenir compte de l'évolution de la population vétérinaire , du nombre de retraités actuels et futurs par rapport aux cotisants ... ce qui était "logique mathématiquement" mais très dur pour les cotisants ... si maintenant l'état veux se servir sur nos économies durement gagnées alors qu'en tant que libéraux nous n'avons déjà "droit" à rien (ni chômage, ni accident du travail, ni indemnités journalières ni retrait !!! ) NON !!!
Si on ramène au tarif horaire réel vu les contraintes que nous avons, obligations etc , nous sommes smicards, mais sans aucun des avantages !! surtout quand on travaille solo en mixte pleine campagne ....
ça devient vraiment désespérant de travailler pour rien et de plus en plus sans reconnaissance ....
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK