Recommandations vaccinales contre la rage et la leptospirose

03/08/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Vaccination
© Remains-istock
Le ministère des solidarités et des santés a publié les dernières recommandations en matière de vaccination contre la rage et la leptospirose.

Le vétérinaire, lors de sa vie professionnelle, est exposé au risque de zoonoses. Il peut se protéger de certaines d’entre elles via la vaccination. Le ministère des solidarités et des santés a ainsi publié sur son site des fiches de recommandations vaccinales, notamment pour la rage et la leptospirose, deux maladies pouvant concerner le vétérinaire.

La vaccination contre la rage est conseillée pour le personnel des services vétérinaires, des laboratoires manipulant du matériel contaminé ou susceptible de l’être et des abattoirs, les équarisseurs, le personnel des fourrière, les naturalistes, les taxidermistes, les gardes-chasse, les gardes forestiers et enfin les chiroptérologues. De manière générale, il est recommandé de se faire vacciner si l'on est régulièrement exposé aux virus de la rage des chauves-souris en France métropolitaine.
Le schéma vaccinal est le suivant : trois injections à J0, J7, J21 ou J28 et rappel à un an systématique pour les chiroptérologues. Pour les autres professionnels exposés, les rappels dépendront du niveau d’exposition et des contrôles sérologiques. De même que pour les rappels ultérieurs des chiroptérologues. 
En cas d’exposition, il convient de contacter le plus rapidement possible un centre de vaccination antirabique. 

La vaccination contre la leptospirose n’est conseillée que dans des situations spécifiques (évaluation au cas par cas) et plutôt pour des personnes exposées au risque de contact fréquent avec des lieux infestés de rongeurs. On y trouve par exemple les professionnels travaillant dans les égouts ou les stations d’épuration, ou certains pêcheurs, plongeurs et gardes-pêches en eau douce. Le vétérinaire n’est pas cité comme professionnel à risque. Le schéma vaccinal est le suivant : deux injections à 15 jours d’intervalle, un rappel 4 à 6 mois plus tard, puis tous les deux ans en cas de persistance d’exposition. Il doit être complété de mesures de protection générales et individuelles, et d’une bonne compréhension des comportements à risque et de l’efficacité relative du vaccin disponible. 

Tanit Halfon

Les dernières réactions

  • 06/08/2017 à 07:45
    Guillaume Collignon, Vétérinaire
    alerter
    Nous sommes d'accord sur le principe.
    Petite question en passant : QUI paye, et surtout Combien ? De mémoire, ces vaccins humains étaient très loin d'être bon marché il y a 10 ans.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...