15/03/2013 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Futur des ENV françaises

Quelle feuille de route pour nos écoles vétérinaires ?

Écartelées aujourd’hui entre le souhait justifié de briller dans un cadre international et un malaise profond à plusieurs niveaux, le sort réservé aux quatre écoles vétérinaires demeure incertain.

La pétition signée par les trois écoles vétérinaires françaises, en février 2013, et envoyée à la Direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER)*, reste sans réponse à ce jour. Lors de la dernière réunion du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agro-alimentaire et vétérinaire (Cneseraav), présidée par Mireille Riou-Cnals, le sujet n’a pas été évoqué, aucune réponse directe n’a concerné cette pétition, encore moins écrite.

La DGER cite déjà, parmi les objectifs de la création de ce pôle, une augmentation du nombre de confrères formés en France et une « restauration de la qualité de l’enseignement vétérinaire », ce qui est fort louable. Mais ce sera à budgets constants, grâce à une meilleure mutualisation des moyens. Or cette dernière orientation suscite des inquiétudes : un certain nombre de personnes présentes à la réunion du 6 mars en ont d’ailleurs conclu que l’accroissement des effectifs étudiants en 2013 ne serait qu’un début.

Réforme du programme des classes préparatoires
Afin de tenir compte de la réforme en amont des lycées, celle des “prépas” est en route (pour les BCPST et TB). Les nouveaux programmes entreront en vigueur à la rentrée 2013, donc pour les concours d’entrée en 2015. Pour le concours C (prépa en un an), la réforme des programmes intervient dès cette année également, donc pour les concours 2014. La réforme des classes préparatoires intervient ainsi dès la rentrée prochaine, et les étudiants du nouveau cursus passeront les concours sur les nouveaux programmes en mai-juillet 2015.

Ce n’est pas sans soulever des interrogations. Notamment, que va-t-il se passer pour les étudiants entrés en septembre 2012 (donc soumis au programme actuel) qui vont passer les concours au printemps 2014 (formule actuelle), mais qui souhaiteront redoubler ? Rattrapés par la réforme, ils devront passer en 2015 le nouveau concours, sans avoir suivi l’enseignement correspondant en 1re année.

Marine Neveux

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1531 du 15/03/2013 en pages 14 et 15

* Voir La Semaine Vétérinaire n° 1529, p. 14 et 15

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité