Québec : une morsure sur deux est le fait d’un chien du foyer

23.08.2010 à 06:00:00 |
©

A l’instar de précédentes études menées en France et aux Etats-Unis, un récent sondage québécois confirme que, dans cette province canadienne également, la moitié des morsures provoquées par un chien sont le fait d’un animal appartenant au foyer de la personne mordue.

2,7 % des répondants affirment qu’au cours des douze derniers mois, un membre de leur foyer ou eux-mêmes ont été mordus par un chien leur appartenant ou non. Dans 9,3 % des familles possédant un chien, au moins une personne a été mordue par celui-ci au cours de la dernière année. Près de la moitié des familles dans lesquelles une personne a été mordue affirment que la lésion a été suffisamment sérieuse pour les obliger à consulter un médecin.

L’Association des médecins vétérinaires du Québec appelle, via ce sondage, à la responsabilisation des propriétaires et souligne à nouveau que « les morsures totalement gratuites sont extrêmement rares ». Elle encourage les maîtres à suivre des cours d’éducation canine orientés sur le renforcement positif et à stériliser leurs chiens « pour ne pas reproduire des animaux agressifs et pour diminuer la réactivité des mâles en présence de femelles en chaleur ou lors de l’œstrus chez ces dernières. » Elle rappelle également la place centrale du vétérinaire dans la prévention des morsures (conseils avant l’adoption, visite d’achat, détection du potentiel de dangerosité).

Valentine Chamard
Source : sondage réalisé auprès de 1 051 personnes, en juin 2010, pour le compte de l’Association des médecins vétérinaires du Québec.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK