Quatre génériques concurrencent Excenel® RTU avec des stratégies différentes

10.11.2010 à 06:00:00 |
©

Le 16 octobre 2010, à minuit, le brevet d’Excenel® RTU tombe.

La suspension injectable de chlorhydrate de ceftiofur (50 mg/ml) destinée aux bovins et aux porcs, développée historiquement par Upjohn puis aujourd’hui par Pfizer, n’est plus unique. Quatre génériques sont d’ores et déjà sur les rangs pour la concurrencer avec des stratégies bien différentes.

Dès le 16 octobre, deux laboratoires présentent rapidement leurs produits dans la presse vétérinaire : Hipra qui lance Eficur® et Virbac avec Readycef®. Quelques jours plus tard, Pfizer annonce ses nouvelles stratégie et organisation. Pour lutter contre l’arrivée des génériques sur son “princeps”, il a décidé de lancer son propre générique : Truleva® RTU. C’est la première fois qu’un laboratoire vétérinaire commercialise en parallèle un princeps et un générique avec la même molécule. « Nous ne nous interdisons pas de faire ce que nos concurrents font », souligne Daniel Denaud, directeur France de Pfizer.

Les stratégies d’Hipra (encore nouveau-né en France), de Virbac (dont la gamme comprend déjà une vingtaine d’antibiotiques injectables, pour la plupart de « première génération ») et de Pfizer sont évidemment fort différentes. Enfin, Vétoquinol annonce, au moment où nous mettons sous presse, le lancement de son générique Ceftiocyl® « 100 % français ».

Eric Vandaële

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK