Quand on parle concurrence….

CRB | 10.09.2014 à 18:53:34 |
© DR

Le dossier brûlant des professions réglementées pousse les uns à se mobiliser -comme l’UNAPL qui réunit ses présidents le 11 septembre-, les autres à parler concurrence... à leur manière.

Quand des dirigeants donnent leur avis sur la concurrence... A commencer par le vice-président de l’Autorité de la concurrence, Emmanuel Combe, qui s’essaie à décrypter, dans La Tribune, les arguments utilisés pour ou contre la concurrence, une notion sur laquelle il n’est pas inutile de revenir (selon lui) avant de se pencher sérieusement sur le dossier des professions réglementées.

« La concurrence n’est pas toujours ce que l’on croit. Nombreux sont les arguments contre la concurrence. La réalité est fort différente». Ce n’est pas pour lui qu’une histoire de baisse de prix et d’emplois, de qualité des produits et des services. Ce ne serait pas aussi simple pour quantifier les effets de la concurrence. Il prend notamment l’exemple des médicaments : « Même lorsque la demande n'augmente pas lorsque le prix baisse  -songeons au cas du médicament que nous n'allons pas consommer plus à cause d'une baisse de son prix-, elle redonne du pouvoir d'achat qui ira se reporter sur d'autres biens et services. »

De son côté, Christine Lagarde, la directrice générale du fonds monétaire international (FMI) n’hésite pas, dans son interview dans Les Echos du 8 septembre 2014, à parler de l'utilité des réformes structurelles, pour relancer la croissance. Et de se féliciter de certains chantiers en cours ...« La priorité est de réformer le marché des services, d’ouvrir un certain nombre d’activités trop fermées ou trop protégées ». Pour elle, « la libéralisation des professions réglementées en France n’est pas forcément le chantier le plus facile à engager, mais je me félicite qu’il ait été ouvert ».

CRB
1 commentaire
avatar
ZAKuLxp7 le 20-02-2015 à 20:56:42
La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK