Près de 300 confrères exercent outre-mer

03.02.2010 à 09:00:00 |
©

Les départements et les collectivités d’outre-mer offrent un cadre de vie généralement agréable, mais sont synonymes de contraintes liées à l'éloignement pour les quelque 300 vétérinaires qui y exercent. Suivre des formations continues, trouver un remplaçant ou encore gérer les stocks peuvent constituer de vrais défis.
D’un point de vue médical des différences liées au mode de vie et au climat sont à noter : divagation des animaux et poids des coutumes locales, affections spécifiques (dirofilariose, maladies vectorielles en raison d’un climat favorable aux vecteurs) et risques sanitaires dus aux importations.

Stéphanie Padiolleau

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...