Premier bilan de la révision générale des politiques publiques

24.02.2011 à 06:00:00 |
©

La fusion des ex-DDSV a souvent consisté en « une juxtaposition de services, chacun recevant de façon étanche les informations », estime Benoît Assémat, président du Syndicat national des inspecteurs en santé publique vétérinaire (SNISPV).

« Les personnels sont mis ensemble, mais aucun progrès n’a été réalisé pour avoir une unité dans l’approche des enjeux sanitaires. » Pour 82 % des vétérinaires sondés, la RGPP constitue ainsi une juxtaposition d’organisations existantes, sans véritablement de nouveaux liens entre elles. Toutefois, moins de 20 % y voient de meilleures possibilités d’évolution et de mobilité professionnelle et 60 % la découverte de nouveaux modèles, ce qui est un facteur de motivation professionnelle. Même si en parallèle, plus du tiers des confrères interrogés font le constat d’une diminution des postes à responsabilité.

Au niveau national, tous corps de fonctionnaires confondus, le bilan de la RGPP est mitigé. L’Etat se félicite des résultats de la première phase : 7 milliards d’euros d’économies et des résultats significatifs quant à l’amélioration de la qualité du service aux usagers. Ce n’est pourtant pas l’avis des 70 % de hauts fonctionnaires interrogés par l’Institut français d’opinion publique, qui estiment qu’il s’est dégradé. 60 % d’entre eux tirent un bilan négatif des fusions de services de l’Etat. Ils sont pourtant 73 % à considérer qu’elles étaient justifiées.

Marine Neveux et Nathalie Devos

Pour en savoir plus, lire le dossier dans La Semaine Vétérinaire n° 1439 en pages 24-27

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK