Plan ÉcoAntibio : un remède à la crise ?

Michaella Igoho-Moradel | 07.12.2017 à 10:08:04 |
Couple devant un rayon de viande dans un supermarché
© Gilaxia – iStock

Le plan ÉcoAntibio 1 est une belle réussite. En cinq ans, l’exposition des animaux aux antibiotiques a reculé de 37 %. Un succès qui tombe à pic, alors que les conditions d’élevage sont une préoccupation croissante pour les consommateurs.

L’heure est au bilan pour le premier plan de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire. Mieux qu’un succès, ÉcoAntibio 1 constitue une véritable performance. En cinq ans, l’exposition des animaux aux antibiotiques a baissé de 37 %, beaucoup plus que l’objectif initial de - 25 %. Des résultats à en faire pâlir la médecine humaine, qui peine à trouver la bonne formule pour réduire sa consommation d’antibiotiques. « Cette formidable avancée est le fruit d’une mobilisation de tous. Elle prouve que, quand les objectifs sont partagés, la dynamique collective permet même de les dépasser », se félicite Stéphane Travert, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK