Patronat : ne surtout pas taxer les CDD

Clarisse Burger | 14.02.2017 à 18:31:00 |
clinique vétérinaire
© D.R.

La taxation des contrats courts est à nouveau au coeur des négociations entre le syndicat patronal et les partenaires sociaux.

La taxation des contrats de travail courts revient sur le devant de la scène. Faut-il faire payer davantage les chefs d’entreprise qui offrent des contrats à durée déterminée, comme le suggèrent certaines organisations syndicales ? Pierre Gattaz président du syndicat patronal, le Medef, sensible à une flexibilité plus grande pour les entreprises, considère que cela alourdirait le coût du travail et que cela rebuterait les chefs d’entreprise à recruter. « Non, nous ne souhaitons pas la taxation des contrats courts car elle crée du chômage et n'est pas une solution » a twitté ce jour Pierre Gattaz, à l’heure où son conseil exécutif se penche sur une proposition de réforme de l’assurance chômage et se prépare à rouvrir les négociations avec les partenaires sociaux. 

Clarisse Burger
1 commentaire
avatar
ninou le 18-02-2017 à 11:32:47
La taxation des CDD me semble contre productive (en temps que chef d'entreprise) .Elle se surajoute à la prime de precaritė.En ce qui me concerne ,je limiterai les embauches tant que possible si elle est appliquėe
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK