Où sont les jeunes vétérinaires ?

Chantal Béraud | 18.05.2017 à 11:05:01 |
Une jeune vétérinaire auscultant un chien
© Zoranm – iStock

Les statistiques pointent une désertion de la profession d’une partie des jeunes diplômés, tandis que les libéraux peinent à recruter … Qu’en est-il vraiment ?

25,7%  des diplômés des ENV françaises en 2014 n’exercent pas la médecine et la chirurgie des animaux, d’après une statistique publiée par l’Ordre. N’en déduisons surtout pas qu’ils sont perdus corps et bien pour la profession ! En effet, Laurent Jessenne, président du « Club Vétérinaires et Entreprises » et membre d’Evolpro, un groupe de travail de Vétos-Entraide, estime « que ne s’inscrivent pas à l’Ordre entre 50 et 60 % des diplômés vétérinaires en activité dans le secteur dit privé (industrie, etc.), corps qui représente près de 10 % des diplômés en exercice. Sans compter qu’il existe d’autres cas de non inscription à  la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Chantal Béraud
1 commentaire
avatar
Asquaw le 19-05-2017 à 08:59:36
Plus de 25% qui ne s'inscrivent pas à l'ordre ... venant des écoles françaises... 10% de vétérinaires dans l'industrie etc ... 25% / 10% ... ça laisse tout de même songeur ... il a peu de temps une partie de la profession, principalement en canine criait à la pléthore de vétérinaire alors que la rurale pleurait un manque ... et maintenant c'est l'ensemble de la profession libérale qui crie à la pénurie ... de toutes façons à mon avis il a surtout une explication : les "anciens" vétos travaillaient très souvent 60 à 120 heures ... maintenant la "norme" c'est 35H ou moins si possible ... surtout loisirs et vie sociale-familiale ... je ne critique pas ce changement ( ça me plairait fortement aussi si je pouvais ...) mais du coup , pour remplacer 1 vétérinaire qui arrête , que ce soit pour raisons médicales, physiques, mentale, retraite ou reconversion ( et ça le total est énorme ...) il faut au minimum 2 nouveaux ... si pas 3 ... donc mathématiquement ça coince ! c'est inévitable ... depuis ce changement aux 35h et à privilégier sa vie personnelle, ce calcul simple aurait dû être prévu et adapté .... c'est la même chose dans toutes les professions "prenantes" , avec astreintes, gardes et urgences , comme tout ce qui est médical ( médecin, kiné, infirmière etc ... dont les vétos !)
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK