Optimiser la gestion de sa structure vétérinaire

21.11.2012 à 06:00:00 |
©

Les vétérinaires libéraux, associés ou non, sont des chefs d'entreprise. Si les soins qu'ils apportent aux animaux restent le cœur de leur métier, leur activité ne saurait être pérenne sans une optimisation permanente de la structure qui l’héberge.

Chacun le fait à sa manière. Par l'échange entre confrères, la confrontation d'expériences, la formation, l'utilisation des technologies nouvelles, l'application de méthodes éprouvées de gestion, voire par la délégation des fonctions supports.
 
Le rôle du vétérinaire est devenu déterminant au regard de la santé publique. Mais en matière de santé, il est une chose à laquelle il doit attentivement veiller, c’est l'état de son cabinet lui-même, de sa structure, de son entreprise. Sa propre survie peut dépendre de sa capacité à le faire. Il est en effet vital pour lui de maîtriser ses stocks, son chiffre d'affaires par produit, par acte et par client, de cerner ses coûts afin de développer des politiques de marge et donc de prix, de mettre en place une stratégie d'investissement gagnante pour lui comme pour son client ! En un mot, il doit être un bon gestionnaire. Certains l'ont compris depuis longtemps et s'organisent au sein d’associations.

Plusieurs praticiens canins, équins et mixtes témoignent.

Serge Trouillet

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1516 du 16 novembre 2012 en pages 31 à 36

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK