Mon collaborateur est un voleur !

22.02.2010 à 09:00:00 |
©

Vos soupçons prennent corps. Cette fois, c’est sûr, il y a un voleur dans l’équipe. Une situation délicate à laquelle il faut faire face rapidement pour limiter les dégâts. Nos conseils pour vous aider à bien réagir.

Les vols commis en interne représentent rarement des détournements significatifs. Qu’il soit question de détournement d’espèces ou de coulage de marchandises, les auteurs des faits sont, la plupart du temps, discrets et agissent sur le long terme. Pour déceler les anomalies le plus tôt possible :

- établissez un tableau de bord mensuel, pour détecter les écarts ;
- contrôlez la caisse tous les soirs ;
- ne conservez pas trop de liquidités ;
- examinez précisément l’évolution de votre taux de marge à l’occasion de l’arrêté des comptes avec l’aide de votre expert-comptable. En cas de décrochage, vous pourrez déterminer s’il est question d’une anomalie dans l’élaboration des comptes (stocks erronés, factures d’achat non comptabilisées ou comptabilisées deux fois, recettes non comptabilisées) ou d’un détournement (chiffre d’affaires, coulage, etc.)…

Plus de conseils dans La Semaine Vétérinaire n°1394 du 26/02/2010

Nicolas Fontenelle

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...