Mois de mai : comment bien l’organiser

02.05.2013 à 06:00:00 |
©

À cette période de l’année, jours fériés et ponts se succèdent. Voici ce qu’en disent les conventions collectives vétérinaires et le Code du travail...

Le mois de mai, comme chaque année, est un casse-tête pour l’employeur avec le calcul de cinq jours fériés : le 1er mai et le 8 mai, suivi du jeudi de l’Ascension, puis de la Pentecôte et de son lundi devenu journée de solidarité. De quels droits ou de quelles indemnités bénéficient les salariés des entreprises vétérinaires, lors d’un jour férié chômé ou travaillé ? Une mise au point s’impose pour mieux gérer ces temps de repos et/ou de travail.

Pour rappel, le 1er mai est un jour payé double pour les cliniques vétérinaires qui assurent une continuité de services, le 8 mai est un jour de repos compensateur, le jeudi de l'Ascension est indemnisé et la Pentecôte aura ou non une incidence sur la rémunération du salarié, selon l'activité de la structure et la convention collective. Enfin, les entreprises n'ont en principe aucune obligation légale en ce qui concerne les ponts.

Jean-Pierre Kieffer

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1538-1539 des 3 et 10/05/2013 en pages 38 et 39

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK