Mobilisation générale autour des défis européens de santé animale

Karin de Lange | 06.07.2017 à 11:50:47 |
Assemblée de la FVE
© Karin de Lange

Le projet Vet Futures Europe a reçu le feu vert de l’assemblée générale de la Fédération vétérinaire européenne (FVE), qui s’est réunie à Tallinn (Estonie), début juin. Initié par la FVE, il vise à identifier les défis actuels et futurs pour la profession, et à développer un plan d’action afin d’y faire face. D’autres avancées étaient aussi à l’ordre du jour.

« Le rapport britannique Vet Futures de 2015 a servi d’inspiration pour le projet européen », a confirmé Rafael Laguens, président de la Fédération vétérinaire européenne (FVE), lors de l’assemblée générale, qui s’est déroulée les 9 et 10 juin. D’autres pays membres, qui préparent des projets similaires, ont également contribué au contenu. Cependant, la base principale est l’étude démographique de la profession vétérinaire en Europe, réalisée par la FVE en 2015. Avec le retour des membres et des ateliers lors de l’assemblée générale de la FVE, en novembre dernier, la réflexion a fait émerger sept domaines clés?: “Les leaders de demain”, “Des carrières gratifiantes”, “Élargir le rôle du vétérinaire”, “Des entreprises viables”, “Le bien-être de la profession”, “Adhérer à l’innovation”. Les étapes suivantes consistent en la production d’une brochure Vet Futures Europe, suivie par des rapports annuels et la mise en place de groupes de travail pour la réalisation des points d’action développés pour chacun des domaines clés.

Phénylbutazone pour tous les chevaux
Bonne nouvelle pour les chevaux : dans une prise de position conjointe, adoptée par l’assemblée générale à Tallinn (Estonie), la FVE et la Fédération européenne des associations de vétérinaires équins (Feeva) demandent à la Commission européenne d’élargir la liste des médicaments essentiels pour les chevaux destinés à la consommation humaine à sept autres produits?: cinq topiques ophtalmiques (tétracaïne, tétryzoline, synéphrine, rifamycine, polymyxine B) et deux systémiques (acide ténoïque, phénylbutazone).
« La phénylbutazone est le seul produit approuvé et le plus efficace pour les chevaux atteints de fourbure chronique, l’une des maladies les plus douloureuses et difficiles à traiter, a souligné Claire Scicluna, présidente de la Feeva. C’est un médicament essentiel pour le bien-être du cheval et sa qualité de vie. Nous, les vétérinaires équins, l’attendons depuis longtemps ! »

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-12 de La Semaine Vétérinaire n° 1727.

Karin de Lange
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK