27/12/2011 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Socio professionnel

Mieux vivre son métier au quotidien

« Véto, boulot, bobo : mieux être vétérinaire ». Tel était le thème de la première journée de formation organisée par l’association Vétos-Entraide en novembre 2011.

Cette formation se voulait résolument proche du vécu et du ressenti des confrères dans le but de les aider au quotidien.

Zoom sur quelques thèmes abordés à propos de la communication...

Savoir communiquer, entre associés et avec les clients, gérer les conflits, apprendre à dire non et à tenir les objectifs, facturer le juste prix ou établir des devis exacts, etc. : ces préoccupations sont rapidement apparues comme communes à de nombreux participants, à l’occasion des ateliers en petits groupes animés par Gil Wittke (coach, formateur conseil et psychothérapeute), Nicolas Massal (vétérinaire comportementaliste) et Emmanuelle Lépine (psychologue clinicienne et intervenante en entreprise). Chacun a pu librement s’exprimer sur ses difficultés, parfois de façon personnelle.
Voici deux exemples illustrant la présentation d’outils destinés à analyser différemment ces situations en vue de mieux les gérer.

Exemple 1 : « Je vais bientôt m’associer avec la consœur qui m’emploie. Comment être sûr que je fais le bon choix ? »
Pour bien fonctionner, une association doit reposer sur une (des) valeur(s) commune(s), qu’il faut définir en posant des questions simples :
- Pourquoi sommes-nous ensemble ? Pour faire quoi ?
- Qu’est-ce qui définit la structure vétérinaire ?
- Qu’est-ce que j’aime dans mon métier ? 
Une fois ces valeurs définies, il est aisé de s’appuyer sur celles-ci, de les mobiliser, d’accepter qu’il soit possible d’atteindre le même objectif par des chemins différents.

En outre, identifier son type social et celui de son (ou ses) associé(es) permet de mieux comprendre le fonctionnement de chacun, schématisé typologiquement :
• Le type 1, promouvant, est un relationnel ; il aime aller vers les autres, fonctionne à l’image… mais il ne met rien en place !
• Le type 2, contrôlant, a besoin d’objectifs et de buts. Méthodique, il peut également paraître froid.
Bien qu’ils soient tous les 2 dominants, ces types sont susceptibles de fonctionner ensemble, car l’un fournit des projets et le second les gère, l’un rassure les clients et l’autre connaît la direction...
• Le type 3, facilitant, est aussi dans la relation, cultive l’ambiance, le bien-être général… Il peut s’accorder avec un promouvant, moins avec un contrôlant.
• Le type 4 est l’analysant. Lent, méthodique, il apprécie le travail bien fait, mais il craint la prise de risque. Axé sur les étapes, il peut s’entendre avec le contrôlant, qui est focalisé sur les buts.
Bien entendu, nous avons tous au moins 2 tendances. Toutefois, l’une prédomine toujours…

Exemple 2 : « Je ne sais pas facturer mon travail à son juste prix ! » « J’ai l’impression de n’attirer que des clients qui ne paient pas… »
Nombreux sont les vétérinaires qui, à un moment ou à un autre de leur exercice, ont eu cette impression. Le mythe de Daktari, du “super-véto” censé soigner tous les animaux (souvent sous-entendu « gratuitement ou à moindre coût ») car il les aime, a la vie dure chez les clients mais, parfois, aussi chez le vétérinaire en recherche de reconnaissance. Là encore, mobiliser ses valeurs permet de surmonter ce besoin de capital sympathie ou de reconnaissance et de se faire respecter. Le vétérinaire travaille aussi pour gagner sa vie : c’est une réalité qu’il faut admettre pour être capable de l’énoncer au client. Il importe de savoir comment aménager, avec nos fragilités, nos failles, nos zones de moins bonnes compétences.
Le corollaire est le respect du client, de ses attentes et de ses moyens financiers.

Claire Allgeyer

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1476 du 23 décembre 2011 en pages 21 à 26

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité