Mesures financières de la FCO

27.04.2009 à 10:00:00 |

Le temps de travail consacré à l’organisation de la campagne de vaccination, mais surtout à sa gestion administrative, n’était pas envisagé par l’Etat. C’est chose faite. Un arrêté publié le 19 avril indique qu’il participera au « surcoût administratif » engendré par la vaccination contre la fièvre catarrhale ovine, à raison de 1/1 500e du montant de l’acte médical vétérinaire (AMV, soit 0,00854 par animal vacciné). Cette obole, perçue par les vétérinaires sanitaires, auxquels est également versée la subvention de l’Etat pour les coûts de vaccination, est rétroactive, prenant effet dès le début de la campagne de vaccination, le 15 décembre 2008. Elle reste cependant presque symbolique, avec moins de 1 (0,854) pour cent animaux vaccinés, à peine plus qu’un timbre…

S Padiolleau

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1357

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK