31/10/2008 | Le Point Vétérinaire.fr

Merial lance un turbo-diesel dans l’antibiothérapie bovine : la gamithromycine

A molécule exceptionnelle, lancement exceptionnel. Le 13 octobre 2008, dans le planétarium de la Cité des sciences et de l’industrie, Merial a procédé au lancement officiel d’une “fusée” de l’antibiothérapie bovine, en présence de nombreux vétérinaires ruraux invités pour l’occasion à un voyage à la fois rapide et long dans l’espace… des infections respiratoires bovines.
Comme une fusée, Zactran®, la solution injectable à 150 mg/ml de gamithromycine va vite. En une seule poussée(une injection sous-cutanée de 6 mg/kg), elle dépasse les concentrations minimales inhibitrices(CMI90) vis-à-vis de Mannheimia haemolytica (0,5 μg/ml) dans les poumons en trente minutes. Elle va loin car, contre cette même pasteurelle, les concentrations pulmonaires persistent au moins quinze jours. « La rapidité d’action est un critère fondamental, [alors que] parfois nous avons affaire à des “diesels” », font remarquer des vétérinaires.

La maîtrise du temps :le “turbo” et le “diesel”

Avec Zactran®, Merial compte bien lancer non pas un “diesel”, mais un “turbo-diesel”. Car la gamithromycine est un macrolide du groupe des azalides. Comme macrolide, son action bactériostatique, par l’inhibition de la synthèse protéique, est alors plutôt de type non-concentration dépendant (ou temps dépendant). Ces macrolides sont des antibiotiques de choix pour le traitement et, surtout, la métaphylaxie et la prévention des infections respiratoires des bovins. Dans cette indication, le nouvel antibiotique concurrence la tulathromycine (Draxxin®,Pfizer), sans toutefois disposer pour l’instant d’une indication officielle contre Mycoplasmabovis . Les deux antibiotiques ont d’ailleurs en commun de posséder plusieurs groupements amines, ce qui favorise le passage des membranes microbiennes.
L’originalité de la gamithromycine provient surtout de sa rapidité d’action, “le turbo”. Zactran® concurrence alors d’autres antibiotiques “respiratoires” d’action plus rapide, comme le florfénicol (Nuflor®) . Ainsi, la gamithromycine présente une action bactéricide vis-à-vis des pasteurelles bovines à des concentrations (1 à 2 μg/ml) proches des CMI.Ces concentrations bactéricides sont largement dépassées dans les poumons en quelques heures après l’injection.

E. Vandaele

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1332

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...